il est question de demander à l'organisation des Nations Unies de trouver de véritables solutions qui permettront aux Camerounais d'accéder à leur indépendance dans un avenir raisonnable, c'est- à-dire le plus proche possible. Et nous sommes modérés dans notre action. Nous ne demandons pas d'indépendance immédiate. Nous demandons l'unification immédiate de notre pays et la fixation d'un délai pour l'indépendance. ». Il sera abattu par l'armée française le 13 septembre 1958 -Félix-Roland Moumié, son successeur sera  empoisonné par les services secrets français le 03 novembre 1960 -Osende Afana, l'économiste du parti sera assassiné le 15 mars 1966 par le régime du Président Amadou Ahidjo -Ernest Ouendié sera fusillé en 1971 C'est une pan important de la lutte anti-colonialiste à connaître     ">

Make the impossible possible

Ces militants anti-colonialistes Camerounais ou l’histoire cachée – Union des Peuples du Cameroun (UPC))

La lutte du peuple camerounais contre le colonialisme français est faite de sang et de larmes tant la répression a été brutale loin des médias. Cela explique que la lutte de l’Union des Peuples du Cameroun (UPC) soit peu connu des africains. Créé en 1948 et couvrant tout le territoire national camerounais, l’UPC (après une dissolution forcée) prend le maquis. Ses membres vont combattre les soldats de l’Etat colonial français . En 1955 les méthodes expérimentées en Algérie seront utilisées par l’Etat colonial français pour réprimer les maquisards.  Des milliers de camerounais seront massacrés, et pratiquement les leaders de l’UPC seront assassinés pendant la période et après les indépendance:

Ruben Um Nyobe a plaidé devant l’ONU l’indépendance en 1952  » « il est question de demander à l’organisation des Nations Unies de trouver de véritables solutions qui permettront aux Camerounais d’accéder à leur indépendance dans un avenir raisonnable, c’est- à-dire le plus proche possible. Et nous sommes modérés dans notre action. Nous ne demandons pas d’indépendance immédiate. Nous demandons l’unification immédiate de notre pays et la fixation d’un délai pour l’indépendance. ». Il sera abattu par l’armée française le 13 septembre 1958

-Félix-Roland Moumié, son successeur sera  empoisonné par les services secrets français le 03 novembre 1960

Osende Afana, l’économiste du parti sera assassiné le 15 mars 1966 par le régime du Président Amadou Ahidjo

-Ernest Ouendié sera fusillé en 1971

C’est une pan important de la lutte anti-colonialiste à connaître

 

 

Pas de commentaires pour l'instant... n'hésitez pas à publier le vôtre!

Publier un commentaire

 

— required *

— required *